Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Journée de la non-violence éducative

Publié le par isaparis19

Et oui, c'est demain.

Le 30 avril : la journée sans fessée !



(Dessin : Elsa Pastor - http://www.delespoir.com)

"Vous avez peut-être remarqué, si vous êtes parents, que le fait de vivre avec un enfant est une aventure complexe à laquelle nous ne sommes pas préparés.

Sous l'emprise de la colère, il arrive que nous le frappions, que nous le punissions, que nous lui fassions peur. Nous savons aujourd'hui que la peur n'est pas un moteur efficace pour l'apprentissage, bien au contraire. Effrayé, un enfant est sidéré, et il ne peut pas comprendre ce qu'on attend de lui."

Extraits de la plaquette "Sans fessée, comment faire ?"
à télécharger gratuitement sur le site de La Maison de l'Enfant.



Pour plus de renseignements :

Le site de l'association "Ni claques, ni fessées" :
http://www.niclaquesnifessees.org

Le site de l'Observatoire de la Non-violence Educative :
http://oveo.org

Le site d'Alice Miller :
http://www.alice-miller/index_fr.php

Le site de La Maison de l'Enfant :
http://www.lamaisondelenfant.org

Publié dans éducation

Partager cet article

Repost 0

Jouer utile

Publié le par isaparis19

Les enfants aiment jouer.
Les parents n'ont pas toujours de patience.
Comment occuper vos enfants un après-midi ?



Les lutins aiment la pâte à modeler.
Les parents n'aiment pas la pâte à modeler :
- ça coûte cher
- ça sèche trop vite
- c'est bourré de colorants et autres produits issus de l'industrie pétro-chimique
- ça me stresse de voir qu'ils mélangent les couleurs
(problème à régler avec un psy, je dois penser à le noter dans ma liste de choses à faire)

- ils se battent pour utiliser les ustensiles (rouleau, moules, etc)
- on doit passer le balai après l'activité



Bref, j'ai décidé de joindre l'utile à l'agréable :
- on a enfilé les tabliers
- on a sorti les ustensiles
- on a étalé et trituré de la pâte
MAIS
c'était de la pâte à pain !!!

(Il faut quand même s'organiser à l'avance car la pâte a besoin de lever).



Résultats :
- 4 pizzas
- 2 tartes à la banane
- 2 enfants ravis
- 1 maman ravie
- 1 papa ravi (mais pas pour les mêmes raisons que la maman)



Et zéro stress pour le mélange des couleurs...




Fière

Publié le par isaparis19

Je suis fière de mon frère.
Il a terminé ses études.
La cérémonie de remise des galons a été magnifique !
Lutin 1 et moi avons les yeux remplis d'étoiles (des étoiles de général, bien entendu).



Un défilé, c'est vraiment la classe !
(C'est pratique d'avoir un frère de 2 mètres 03, son képi dépassait de la mêlée : pas besoin de jumelles pour le repérer au milieu des 339 élèves).
Quand la fanfare a joué la Marseillaise, j'ai eu ma petite larme au coin de l'oeil... Il faut dire que mon sentiment national est, en ce moment, titillé par la campagne électorale.



Le nouveau sergent part à Nîmes !
Soleil, mistral et pastis... C'est quand même sympa d'aller dans le Sud.



Nous sommes de tout coeur avec toi par transmission* de pensée.

*private joke

Mon frère le géant

Publié le par isaparis19

Demain matin, lutin 1 et moi partons très (très) tôt pour aller passer deux jours avec mon petit frère le géant.

La maîtresse a dû sauter au plafond en lisant mon mot d'excuse : comment une instit' peut-elle cautionner l'absentéisme scolaire ?
La future carrière de mon fils est-elle en péril ???
Suis-je une mère irresponsable ?


Quoi qu'il en soit, la valise est prête, le réveil est mis à 06h15 mais je ne sais pas si j'arriverai à réveiller mon lutin.

Il finira sa nuit dans la voiture et je l'habillerai sur une aire d'autoroute.

Mais, au fait, qui est mon petit frère le géant ?

Transcription d'un dialogue entre lutin 1 et un autre petit garçon :

Lutin 1 : Mon papa, il est très fort.
Petit garçon : Mais le mien, il est encore plus fort.
Lutin 1 : Mais moi, mon oncle, il est militaire et en plus, il mesure 100 mètres !!!

Donc, mon petit frère le géant est dans l'armée !
Le scoop !
Et il a l'air de s'y plaire !!
Nous pourrons le constater sur place dès demain.

Il ne va pas défiler sur les Champs-Elysées le 14 juillet (trop grand, paraît-il) mais on espère quand même le voir sur un char,
et peut-être, dans un avion qui vole tellement vite, que du feu sort des réacteurs !

(Lutin 1 en 2003 avec son oncle, du temps, où il n'était pas du tout un militaire, mais plutôt un adolescent amateur de jeux vidéos et de grasses matinées. Pour ceux qui remarqueraient la coupe de cheveux de mon fils, sachez que cela n'a pas été fait dans une caserne mais chez un coiffeur malien, qui avait perdu les sabots de sa tondeuse... Made in Paris, 19ème arrondissement !)

Dimanche ordinaire

Publié le par isaparis19

Voici l'emploi du temps d'un couple élevant des enfants (et ayant renoncé depuis 5 ans, 4 mois et 10 jours à faire la grasse matinée).

- 7 h : réveil des enfants
-> lever de l'HDMV
(samedi, c'est moi, dimanche c'est lui, chacun son tour...)
.enlever couches
.remplir biberons
.tartiner tartines
.s'allonger sur canapé pour somnoler



- 8h : lever de Zabou (qui entend des disputes)
.ranger lits
.aérer chambres
.démarrer lave-linge
.habiller lutins
.douche + habillage de l'HDMV

- 9h : sortie des lutins avec l'HDMV
Eh, oui ! A Paris, on est obligé de sortir ses enfants comme des chiens : une fois le matin et une fois l'après-midi, sinon, ils sont trop énervés dans l'appartement (et ils risquent de faire pipi n'importe où).



(Pendant ce temps, Zabou effectue certaines tâches :
.rangement petit déj
.vider lave-vaisselle
.faire lit conjugual
.prendre bain
.laver cheveux
.s'habiller)

- 10h45 : la famille au complet accomplit son devoir électoral
.marche jusqu'à
l'école élémentaire (Chouette, je me rends sur mon lieu de travail pendant les vacances !) -> 5 mn
.queue pour atteindre la table où l'on choisit les bulletins -> 10mn
.choix des bulletins + isoloir -> 3 mn
.queue pour aller mettre la petite enveloppe bleue dans l'urne -> 20mn
.papotage avec le directeur de l'école maternelle qui tient l'urne et prononce la phrase magique "A voté" -> 2 mn
.marche jusqu'à la maison -> 5 mn

= 45 mn (ça prend du temps d'être citoyen !)



- 13h : déjeuner

- 14h : sieste lutins + Zabou
(Pendant ce temps, l'HDMV effectue certaines tâches:
.desservir table
.remplir et démarrer lave-vaisselle
.ranger aliments non-consommés dans frigo)

- 16h : réveil sieste lutins + Zabou

- 16h01 : début sieste de l'HDMV

(Pendant ce temps, Zabou effectue certaines tâches :
.nourrir lutins
.distribuer eau fraîche aux êtres vivants (règne animal et végétal) d'un appartement plein sud sans volets
.tapoter sur IMac
.réfléchir à tâches ménagères non-effectuées)

(végétaux du balcon de la mamie des lutins, je n'ose pas photographier les miens, ils sont trop moches)

- 18h : réveil sieste de l'HDMV
motivé par l'idée de fabrication de pâte à pizza dans la machine à pain.

- 18h10 : sortie des lutins avec l'HDMV
(Pendant ce temps-là, Zabou effectue certaines tâches :
.lire sur son lit
.mettre ingrédients dans machine à pain pour pâte à pizza
.réfléchir à tâches ménagères non-effectuées)

(magnifique sèche-linge, acheté pendant phase de burn-out maternel)

- 19h : arrivée du frère de l'HDMV
Il n'a pas la TV, nous non plus... Mais on a l'ADSL !
On a réussi à avoir des chaînes de TV, à mon grand désarroi.
Il va se vautrer devant l'ordi avec son frère et regarder les résultats électoraux.
(L'HDMV devra, en plus, faire dîner ses lutins et les coucher).

- 19h40 : retour des hommes
avec les victuailles qui garniront la pizza
+ yaourts sucrés au lait de vache (j'avais dit soja pourtant).

- 19H50 : Zabou s'agite
pour partir dépouiller au bureau de vote (le RV est à 8 heures moins 10)

- 20h-21h45 : dépouillement
(notre table a été super efficace, normal,
car il y avait une instit' et une directrice d'école : hé, hé !)



- 22h : Zabou déroge à la règle
du crudivorisme et mange une demie pizza jambon-mozzarella-chèvre.
Délicieuse.
( Je tiens à signaler que l'HDMV a couché ses fils à 21H30.
La veille de la rentrée scolaire !)

- 22h40 : l'HDMV part avec la voiture pour raccompagner
son frère dans le 9-3, en abandonnant la cuisine à son triste sort...

- 23h : Zabou va se coucher
(après rangement de la cuisine)
en pensant aux tâches ménagères non-effectuées...

(Ces trois sacs traînent dans l'entrée depuis une semaine : dans chacun, il y a une paire de bottes crottées à nettoyer... et à ranger dans le placard. Personne ne les remarque, à part la mère de famille, évidemment)

Et un dimanche de passé, un !

Chose promise, chose due

Publié le par isaparis19

Voilà donc les photos de la "crotte" des légumes sortant de notre extracteur de jus.


Vous avez aussi en bonus les jolies fesses de l'apprenti cuisinier en second.

(***4 juillet 2007*** Une amie me conseille d'enlever cette photo - celle où l'on voit les fesses de Lutin 2 - à cause de la pédophilie sur Internet, donc, plus de bonus, désolée)

Deuxième bonus : la recette du Pâté végétal
(dit "d'Edith")

- faire cuire des haricots japonais azukis (1h)
- quand ils sont froids, les mixer avec :
- une ou deux échalottes
- de la coriandre fraîche
- sel, poivre, huile d'olive
- servir frais avec du pain et des bâtonnets de légumes crus.

C'est très goûtu !

Burn-out maternel

Publié le par isaparis19

Après 48 heures complètes en mère de quatre enfants, voire de cinq, j'avoue que je suis... fatiguée. Le dos me tire, mes yeux picotent, je baille beaucoup et j'aspire à trouver mon lit. Mais l'HDMV me soudoie pour regarder un film de Bruce Willis en DVD... Vais-je craquer ?



Je ne suis pas encore atteinte de burn-out, quoique... J'ai vraiment eu un passage à vide en janvier et février : était-ce ça ?

J'avais lu l'interview (il y a deux ans) de Violaine Guéritault, auteur du livre La fatigue physique et émotionnelle des mères - Le burn-out maternel (Editions Odile Jacob).



Le burn-out est un concept utilisé dans les milieux professionnels pour signifier l'épuisement physique et émotionnel d'un individu par accumulation de causes de stress variées, d'intensité modérée mais chroniques.

Il entraîne des répercussions physiologiques et psychologiques perturbantes.

Il concerne généralement des personnes engagées dans des activités où elles se donnent aux autres, sans retenue - par exemple les infirmières ou les travailleurs sociaux (et on peut l'appliquer aussi aux mères de famille).

Elles puisent sans cesse dans leur capital d'énergie... jusqu'au jour où il se retrouve à sec.

La première phase de burn-out est l'épuisement émotionnel, qui se répercute sur la vitalité physique.

Pour se préserver et garder un minimum d'énergie, la personne va entrer dans la deuxième phase, la distanciation.

Ne pouvant pas quitter son travail, elle établit des barrières émotionnelles de protection entre elle et les situations susceptibles de la vider de son énergie.

Quand la personne considère ce qui lui arrive, et l'écart qui s'est creusé entre l'idée qu'elle se faisait de son travail et ce qu'elle réalise, elle entre dans la troisième phase, la dépréciation des accomplissements et la baisse de productivité.

La personne sous-estime ses compétences, perd confiance en elle.

Tout devient insurmontable, lui demandant un effort immense, si bien qu'elle en vient à douter encore plus de ses capacités.

Et l'entourage finit par penser de même.

Une mère n'est-elle pas :
nourrice,
cuisinière,
puéricultrice,
chauffeur,
répétitrice,
psychologue,
infirmière,
lingère
et maîtresse de maison ?

Et cela avec des contraintes horaires et l'impossibilité de se fixer sur une activité sans être interrompue dix fois.

24h/24, 365j/365, sur une durée indéterminée et sans possibilité de démissionner...

D'autres facteurs y contribuent :
- l'incapacité de contrôler les situations (un enfant qui se réveille avec 40°C de fièvre un matin et tout le programme de la journée est modifié)
- l'absence de reconnaissance et de récompenses pour le travail accompli.

Edifiant !

PS : pour Mamazon (si elle me lit), le burn-out existe-t-il pour les pères au foyer ?

Publié dans éducation

Partager cet article

Repost 0

Et de cinq !

Publié le par isaparis19



Pour relever le défi de la mère parfaite, je me suis fait (en douce) un petit cinquième, histoire de vraiment me sentir débordée ! Pendant que je tape cet article, avec un doigt, mini-lutin de 2,5 mois (neveu à la mode de Bretagne) est dans le porte-bébé :



Il a fait 3/4 d'heure de sieste grâce à une position géniale que je vais faire breveter d'ici peu :


Ensuite, il a bu un biberon de lait beurk, a rejeté sur le joli chemiser noir bien repassé et observe à présent les invités lutins qui n'ont pas fait la sieste... (Bizarre, car leur mère avait dit qu'ils dormaient au moins 3 heures...)

Publié dans éducation

Partager cet article

Repost 0

Famille nombreuse

Publié le par isaparis19

Afin de rajouter du piquant à ma vie de demie-femme au foyer (Eh oui, je travaille à mi-temps...), j'ai accepté de garder pendant trois jours deux des sept enfants d'un couple d'amis.

J'ai donc quatre enfants d'âges vraiment rapprochés, presque deux paires de jumeaux en fait. Ce qui est bien, c'est que j'ai gagné une fille dans le lot : une vraie, avec une robe à fleurs, des couettes, une voie perçante et des petites manières... Je m'éclate !



Les deux petits sont ici depuis cet après-midi, découvrant :
- nos jouets (qui sont beaucoup mieux que les leurs, évidemment...
Mais mon fils avait dit la même chose il y a quinze jours, après avoir dîné chez eux !),
- nos habitudes culinaires ("Je n'aime pas la soupe de la maison mais celle-ci, je l'aime")
- et la joie de dormir à quatre dans 10m2.

J'ai réussi à les faire dîner à 19h15 (seulement 15 minutes de retard sur l'emploi du temps fixé par les lois de l'anti-nature parisienne) et, à 21H30, tout le monde dormait (soit 1 heure de rigolade... ça me rappelle des souvenirs...).

Demain matin, il y aura du pain sur la planche :

- 4 biberons
- 4 tartines
- 4 lits à ranger
- 4 lutins à habiller
- 1 chevelure à coiffer



Je vais vite me coucher !!!

Publié dans éducation

Partager cet article

Repost 0

Le monde à l'envers

Publié le par isaparis19

Je voulais mettre comme titre de l'article "la décroissance" mais je me suis dit que ça ferait un peu "too much".

Dans le magazine des biocoops CONSOM'ACTION n°34 (printemps 2007), l'interview d'Hervé KEMPF* est vraiment pertinente.

Extrait :

" Veblen, économiste du XIXème siècle, expliquait que la consommation, une fois les besoins réels satisfaits, vise surtout à marquer le prestige, à manifester un statut supérieur par rapport à ses congénères, à se distinguer. Ce qui est vrai entre individus l'est aussi entre classes, et tout groupe social tend à imiter les moeurs du groupe situé au dessus de lui dans l'échelle sociale. La classe la plus riche fixe ainsi les normes du "savoir-vivre". Quand elle définit la dilapidation comme la norme, elle présente un modèle culturel destructeur que toute la société cherche à imiter."

Voilà pourquoi je m'intéresse de plus en plus à la décroissance. Je ne veux plus "consommer pour être heureuse". Et je ne veux pas transmettre ce mode de vie à mes enfants.

(Mon lutin 2 sponsorisant une célèbre marque de vêtements pour enfants !!!)

L'événement, qui m'a fait réfléchir cet hiver, est l'arrivée un matin d'une de mes élèves avec des nouvelles baskets de marque. Elle m'a dit fièrement qu'elles avaient coûté 169 euros.
Comment ses parents (qui élèvent 6 enfants dans un deux-pièces avec un seul salaire) ont-ils pu dégager un tel budget pour une paire de chaussures ?

Le débat qui a suivi avec les autres élèves a été tout aussi consternant. Ils n'envisagent pas une seconde d'acheter des imitations des grandes marques. Il leur faut les chaussures XX, les survêtements YY, les sacs à dos ZZ.
Ils ont fini par admettre que les marques cherchaient à faire du profit et que c'était pour cela qu'il y avait toujours de nouveaux modèles.
Mais j'ai dû vraiment leur faire sortir les vers du nez.




J'enseigne dans une école en Zone d'Education Prioritaire, dans le 19ème arrondissement de Paris, et les catégories socio-professionnelles des parents de mes élèves ne font pas partie du Top 10 du Who's Who...

* Comment les riches détruisent la planète, éditions Seuil, 14 euros.

Publié dans écologie

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>