Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un homme en grève

Publié le par Isabelle95

Que faire pendant un jour de grève, quand on pose une RTT, pour rester dans sa banlieue et éviter d'affronter le chaos des trains et des métros bondés?
Par exemple : bricoler pour sa maison ? Jardiner ? Lire ? Chercher un nouveau boulot ?
NAN
Fabriquer un jeu de Dames Chinoises.

Et passer sa journée à faire des trous, avec une perceuse sur batterie, qui rend l'âme au bout de 8 trous.
Ah, les hommes.... Quand ils ont une idée en tête !

Le jeu en question n'est toujours pas terminé, on en est à la phase du collage, avec des poids pour faire adhérer les deux plaques de bois.

Il ne serait pas un peu maniaque ??????????

Edit du 4/02/2009 : toute la famille a joué dimanche ! Très sympa !!!

Le Père Noël était birman (ou malais)

Publié le par Isabelle95

Je ne sais plus...
Nous avons été très gâtés finalement par une Mamie, qui a fait un très beau voyage,  et qui a rapporté des tas de choses pour ses enfants et petits-enfants.

Ici, la boîte à riz, très utile pour les petits pique-niques à la maison, en attendant les beaux jours.

Et là, les déguisements de chinois pour les garçons et de birmanes pour les filles.

Etoiles à la cannelle (Zimtsterne)

Publié le par Isabelle95

Des petits biscuits goûtés à Noël en Suisse. Un délice.
Pour ceux qui aiment la pâte d'amande et les Calissons d'Aix, comme moi !
Les gourmands, quoi !
Au moment de Noël, on trouve la pâte toute prête dans les supermarchés suisses (et sans doute aussi en Allemagne, ça vient de là-bas). Mais quand j'ai voulu en acheter, il n'y en avait plus...
Depuis mon retour, je cherchais l'occasion pour en faire et voilà, je l'ai trouvée ! J'ai invité jeudi dernier des mamans de mon entourage pour un petit café.
Les Lutins m'ont aidée, c'est pour cela qu'il n'y a pas que des étoiles !

Pour la recette, c'est ici, ce blog Cakes in the city est magnifique, soit dit en passant...

Chicken Curry

Publié le par Isabelle95

Voilà enfin la recette tant attendue du Chicken Curry de Wilson.

Merci de rouler les R quand vous prononcer le nom du plat afin de respecter les droits d'auteurs !

Les ingrédients :
- des oignons
- des tomates
- des blancs de poulet
- du lait de coco
- de la poudre de coco
- du sel
- du riz basmati
- des cacahouètes/noix de cajou
- de la poudre de curry
- de l'huile d'arachide
(optionnel : coriandre fraîche)
Comptez un petit oignon, une tomate et un blanc de poulet par personne.

La recette :
- Dans une grande casserole, mettre l'huile à chauffer.
- Y jeter les oignons coupés en minuscule.
- Couper aussi les tomates en dés et les rajouter.
- Mettre du sel, et la poudre de curry (à doser selon les goûts).
- Fermer le couvercle pour que ça mijote.
- Rajouter le poulet coupés en petits morceaux.
- Fermer le couvercle et laisser mijoter.
- Quand le poulet est cuit et que les dés de tomates sont réduits en purée, rajouter le lait de coco et un peu de poudre de coco.
- C'est prêt.
(Ciseler la coriandre fraîche au moment de servir).

Pour le riz basmati, c'est 11 minutes dans l'eau bouillante si vous n'avez pas de RiceCooker.
Au moment de servir, ajouter les cacahouètes au riz.


Pour moi, l'Angleterre, c'est...

Publié le par Isabelle95

Quand j'avais 8 ou 9 ans, les petits week-ends avec mes parents pendant les vacances de Noël, on laissait le bébé aux grands-parents et on prenait le ferry à Calais. Ensuite, mon père qui roulait à gauche comme un chef, les nuits dans les bed&breakfast, le stock de savons Pears, de boîtes de cheesecake en poudre et les Quality Street. Et la visite de Madame Tussauds.

Les cours d'anglais avec des profs super chi*** et la méthode TOP 6. Des devoirs de rattrapage pendant les vacances. Quinze jours sur l'île de Guernesey chez une correspondante. Ma première vodka orange. Le bel uniforme du collège d'Eton. Et finalement, un 17/20 au bac, dont je suis toujours très fière.

Les années fac, l'Eurostar qui remplace le ferry, une amie-chérie qui étudie à Cambridge, se balader dans cette ville du Moyen-âge et rêver d'y étudier, constituer tout un dossier d'admission, PhD en perspective, et puis, un boulot d'instit' qui se profile à l'horizon, un jeune-homme qui pourrait bien devenir l'HDMV et plus du tout envie de s'expatrier.

Et maintenant, des Christmas cards qui arrivent le 1er décembre, et celles d'anniversaire, toujours très fidèlement envoyées, le voyage annuel d'un ami anglais, du thé Lady Grey, mais surtout mon amie Rebecca et ses mince pies. Son joli accent, celui de son mari et de leur fils. Des amis perchés sur une butte à Paris.

Ce petit texte pour répondre au défi lancé par Capo sur son blog http://afondlacaisse.canalblog.com/

Publié dans textes libres

Partager cet article

Repost 0

Un bébé, il faut 9 mois pour le faire et 9 mois pour le défaire

Publié le par Isabelle95

Et bien pour moi, c'est à peu près ce qu'il s'est passé et depuis vendredi dernier, je me sens redevenir femme et non plus simplement mère, bien que pour les kilos en trop, les traces des grossesses aient fait des ravages, mais c'est un autre sujet. En effet, après ce temps béni de l'attente, où l'on sent ce bébé encore inconnu bouger. Où le je est un peu flou, puisqu'on est deux sans être nous. Après ce rite initiatique où la douleur immense, qui vient à chaque contraction, qu'on ne peut pas repousser, que les autres ne peuvent pas partager. Et puis après, cette eau qui s'échappe, quelques minutes et le bébé est là, je n'ai plus mal, c'est fini, mon bébé est là. Et ensuite, ce temps où le corps somnole, où les hormones dominent, où l'allaitement est omniprésent. Pas de rythme, celui du bébé est anarchique, pas de lunes, sommeil haché, siestes grappillées dans la journée. Et puis un jour, le bébé commence à manger, à manger quelque chose qui ne vient pas de nous, et le pire, c'est qu'il apprécie. Un biscuit, un fruit, une purée. Et quelquefois des miettes, car ce bébé est à quatre pattes. Comme un nouveau printemps, comme une nature qui s'éveille, un flot qui s'écoule. Qui aurait pu donner la vie, mais non, ce sera pour la prochaine fois, ou pour la fois suivante encore. Encore un peu de temps. Un bébé, même à 9 mois, est encore petit. Encore un peu de temps pour lui. Pour le porter, pour le câliner, pour l'allaiter, pour le voir s'éveiller comme une fleur qui s'ouvre et qui nous montre ses pétales, un à un, chaque fois plus beau que le précédent. Faut-il le regretter, ce temps hors du temps où l'on est tout à son bébé ? Non, je ne le crois pas, pour moi, il a fallu 9 mois, c'était plus que la dernière fois, mais je l'ai pris comme un cadeau, comme une parenthèse dorée, pour moi et mon bébé. Depuis vendredi, la petite coupe est réapparue, elle était la bienvenue, son heure était venue.

Publié dans textes libres

Partager cet article

Repost 0

Séville en perspective

Publié le par Isabelle95

Ce soir, pour me remonter le moral, avec le nez bouché, la tête dans un étau, les enfants surexcités par une journée enfermée, je pense à Séville, où nous irons deux petits jours dans deux petits mois.
A une histoire très jolie, qui se raconte et qu'on croit inventée.
A mon premier voyage dans cette ville, à 16 ans, dans une gentille famille, que je vais retrouver, le temps d'une fête franco-espagnole.
Quinze ans plus tard, être témoin du mariage de l'Andalousie avec la Bretagne. Qui l'aurait cru ?
La ville sous une chaleur excessive. La maison avec un patio. Le petit chien et les matches de foot en espagnol. La playa. La tortilla et le melon. Tous ces mots en espagnol que je ne comprends pas toujours. Ma LV2 un peu faible. Doit mieux apprendre ses leçons, arrêter de manger des Yemas, apprendre les conjugaisons.
La soeur de ma correspondante, Erasmus, Paris, février 1999, un troisième voyage, la future maman de Filofax et Falbala, et puis une fameuse fête en 2003, et voilà, l'histoire est en route.

J'ai réussi à réserver les nuits d'hôtel par téléphone, j'ai donc encore quelques neurones. Il ne me reste plus qu'à trouver une robe, un chapeau et une veste.

Sans le goût ni l'odorat

Publié le par Isabelle95

Depuis samedi dernier, j'ai perdu 2 de mes 5 sens pour cause d'une rhino-pharyngite.
Du genre, je laisse traîner un rhume, de toute façon, je suis contre les antibios, bla, bla, bla.
Eh bien, je me suis retrouvée entrain de grelotter et de voir ma fièvre monter jusqu'à 39,8°C, incapable de me lever, heureusement, cela a coïncidé avec le week-end, je ne sais pas comment cela se serait passé sinon.
Me voilà donc avec de bons médicament allopathiques pour me soigner car je ne peux, ni ne veux rester dans cet état, si la fièvre continue encore, j'aurais droit aux antibios.
Manger sans goûter est très bizarre, voir écoeurant pour certaines consistances, en tout cas, on ne se ressert pas par gourmandise. J'ai reniflé la boîte d'épices à curry laissée par notre ami, rien, même pas un éternuement, j'espère que ça va passer...

Une petite photo de la Princesse pour vous montrer que le lait un peu trop chaud lui convient parfaitement, et que je n'ai pas perdu la vue, ni mon APN.
Merci à l'HDMV qui n'a pas arrêté du we.

Gâteau carotte-dattes-cannelle

Publié le par Isabelle95

Tout d'abord, je tiens à préciser que la recette n'est pas de notre ami Wilson, mais tirée d'un livre offert par mon amie exilée à Cambridge (on la reconnaîtra).
La recette a été très appréciée par notre hôte indien, mais il n'a pas retrouvé le goût du gâteau de sa soeur, femme de boulanger à Goa...

Ingrédients :
- 400g de farine
- 350g de sucre
- 1,5 tasse d'huile d'arachide
- 4 oeufs
- 2 cuillères à café de cannelle
- 2 cuillères à café de bicarbonate de soude
- 1 cuillère à café de sel
- 3,5 tasses de carottes râpées
- 200g de noix broyées
- 100g de dattes

Mélanger tous les ingrédients (je vous laisse vous débrouiller avec les correspondances pour les tasses US).
Faire cuire entre 45 mn et 1h.
Le livre précise que le gâteau est meilleur 2 jours après, et je confirme, c'est vrai !!!!

Pour le glaçage :
- 25g de sucre glace
- 50g beurre fondu
- 1/2 cuillère à café d'essence de vanille
- 200g de fromage blanc

Le gâteau était énorme, la prochaine fois, je réduirai les quantités par deux. Mais toute la famille a apprécié, même les (tout)-petits !!!

9 mois : une princesse sur son 31

Publié le par Isabelle95


Avec une conjonctivite en prime, car courir à la pharmacie de garde le matin du 1er janvier pour acheter du collyre est mon sport de prédilection : tu me connais bien ma fille !!!!

1 2 > >>