Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Patchwork du week-end

Publié le par Isabelle95

Futures krav-magueuses
Futures krav-magueuses

Futures krav-magueuses

Avant le week-end commençait le vendredi soir, mais ça c'était avant.

Cette année, on est obligé d'aller chercher le Lutin1 à Paris rue d'Alésia à son groupe de catéchisme pour ados (la "post-confirmation"). Avant, il rentrait à chaque fois en voiture (parfois en Porsche) avec son catéchiste ou un autre. Trop cool d'avoir un catéchiste qui roule en Porsche quand même !!! Mais cette année, le Diocèse de Paris a interdit aux catéchistes d'être seuls dans une voiture avec un mineur. Donc, à peine rentré du travail (en train), l'HDMV repart dans l'autre sens (en voiture). Pendant ce temps-là, le Lutin2 regarde un dvd de super héros ou un thriller (privilège d'être plus jeune).

Sauf que, cette semaine, l'HDMV a eu la bonne idée de se faire une entorse au genou lors d'une séance de "team building" au cirque avec son entreprise. Eh oui, il n'est plus la fringante ceinture noire de karaté de ses 20 ans. Donc Zabou a été gentiment chercher son fils... avec le périphérique intérieur fermé et l'autoroute A1 fermée : enjoy !

Avant, le week-end, on se levait tard le samedi, on surveillait un peu les devoirs des Lutins, on déjeunait tard, on faisait la sieste et vers 19h, la babysitter arrivait et nous, on partait à la messe à la paroisse à Paris pour 20h. ça c'était avant.

Maintenant, nos 4 enfants ont des devoirs à faire, et comme on se lève tard quand même (incorrigibles), on est obligé d'aller à toute vitesse pour être à l'heure à l'acrobatie des Princesses à... 12h30 (inutile de vous dire qu'elles ne déjeunent pas avant). Ensuite, je reviens au pas de course (avec parfois un détour par la supérette) pour préparer le "premier" déjeuner des hommes... qui partent au krav-maga pour 14h. Sauf que ça c'était avant le bras cassé du Lutin2 et l'entorse. Ce samedi, le Lutin1 est allé tout seul au sport. (samedi dernier, tout à été chamboulé car le Lutin1 et moi étions aux portes ouvertes d'une école d'ingénieur à Compiègne : l'UTC, école qui a l'air géniale, j'étais à deux doigts de me remettre aux maths !).

A 14h, retour des Princesses et déjeuner pour elles (et pour moi si j'y pense). A 16h, les hommes rentrent affamés du krav-maga et font leur "deuxième" déjeuner.

Et à 17h, il faut partir à la messe car le nouvel horaire a été avancé 2h plus tôt. Ce qui est galère pour les banlieusards, car il y a plus d'embouteillages évidemment. Les Princesses restent en général avec une babysitter ou parfois on les emmène. Pour faire simple, le Lutin1 va aussi à la messe, mais à 20h, donc il y va en train et on a trouvé un couple d'anges gardiens qui le ramène en voiture.

Entre tous ces moments, j'arrive toujours à consacrer du temps à la cuisine. Ou pas.

Pains restés dans le four cette nuit jusqu'à 1h30 du matin... heure où j'ai enfin senti le brûlé...

Pains restés dans le four cette nuit jusqu'à 1h30 du matin... heure où j'ai enfin senti le brûlé...

Le dimanche, on se lève à nouveau tard et on déjeune toujours vers 2 ou 3h de l'après-midi. Sauf si on a des invités ou une retraite. Mais ce dimanche, on n'a strictement RIEN fait pour une fois. Juste visionné le film Les fugitifs avec le duo Depardieu/Pierre Richard en fin d'après-midi. (Le matin, j'ai quand même vidé mes seaux d'épluchures au compost, whaou, le sport).  Parfois c'est cool de passer des moments calmes avec les enfants. Ou alors, on récite Le corbeau et le Renard ou la liste des verbes irréguliers (beat, beat, beaten).

Partie de Colorku avec les Princesses (hyper bon pour les méninges)

Partie de Colorku avec les Princesses (hyper bon pour les méninges)

Patchwork du week-end
Patchwork du week-end
Patchwork du week-end

Vendredi soir : Risotto de coquillettes, petits pois et Boursin du livre Simplissime, recettes végétariennes (mon auto-cadeau de Noël !). Très très bon. Mais surtout ne pas cuire 20 minutes comme indiqué mais plutôt le temps marqué sur le paquet des coquillettes (7 minutes pour les miennes).

Dimanche midi : Chausson aux pommes et à la cannelle du livre Simplissime (le noir)

Dimanche dernier : Galette des Rois Mages faite maison (pas la pâte feuilletée, je vous rassure, juste l'intérieur) avec un oubli de taille : la fève. On a dû la rajouter au moment de servir, avec la Princesse2 sous la table. 

Et pour finir, la Princesse1 devant la sculpture de la Gare Magenta à Gare du Nord.

Nous, les parisiens expatriés à 20 km du périphérique et gardant plein d'activités dans la capitale, on passe beaucoup de temps dans les transports : à nous de les rentabiliser pour lire, jouer, ou rêvasser

Patchwork du week-end

Partager cet article

Repost 0

L'âge bête

Publié le par Isabelle95

Montmartre (avec Lutin2 en second plan...)

Montmartre (avec Lutin2 en second plan...)

Déjà les quinze jours de vacances avec les kids non-stop, c'était chaud mais alors là, ce mercredi m'a achevée. Etre la mère d'un ado de quinze ans EIP n'est pas toujours facile. Je n'ai le droit à aucune erreur, aucune faute de français, aucune inexactitude ou pire... à aucune injustice.

Il nous accuse de façon récurrente d'être totalement incompétent dans l'éducation de ses soeurs, qui n'ont jamais de fessée, sucent leur pouce, chipotent les légumes et nous répondent parfois mal. Alors que lui, à son époque, blablabla....

Et puis il y a eu l'affaire du ski : (passez si vous êtres pressés)

Chaque année, ma belle-soeur invite les Lutins au ski. L'un à Noël et l'autre à Pâques. Sauf qu'en 2016, la semaine de Pâques a été annulée. Donc pour Noël, cela devait être le tour de Lutin2 d'y aller. C'est alors que Lutin1 nous a ressorti une vieille histoire qu'en 4ème, il avait un problème au genou et que son frère l'avait remplacé à Noël. Comme Lutin2 était plâtré cette année, il a pris évidemment sa place. Le 23 décembre, ma belle-soeur m'appelle pour me dire qu'elle a la grippe et qu'elle est obligée d'annuler la semaine à la montagne, mais qu'elle posera une semaine de vacances en février à la place. Le drame.

Qui va t-on envoyer en Février skier ? Lutin1 qui n'y a été (que) trois fois ou Lutin2, qui n'est plus plâtré, mais qui y a déjà été quatre fois ?

Dilemme d'enfants gâtés me direz-vous ?

En 2016, Lutin1 a été une semaine en Suisse pour faire son stage de 3ème dans l'entreprise de mon frère à Lausanne (+2 jours de ski dans le Jura), une semaine à Rome avec sa classe et dix jours à Valencia (Espagne) pour perfectionner son espagnol. Rien que ça.

On a donc décider d'envoyer le Lutin2 au ski en Février. 

Le clash.

Mais à part ça, notre ado grandit tous les jours vite et bien (chaussures du 47 par exemple). Il est très content dans son lycée où il a choisi la section Bachibac (7 heures d'espagnol par semaine). Il a reçu une guitare électrique en cadeau d'anniversaire + Noël et on trouve ça super chouette... car on n'est toujours pas branché smartphone. Il s'est bien entendu avec le correspondant portugais qu'on a reçu une semaine en décembre. (Un portugais vivant au Brésil, donc, en vacances d'été : le pauvre, il en a eu pour son grade en température...)

Et du point de vue autonomie, le Lutin1 va maintenant seul à Paris pour ses déplacements d'aumônerie et de paroisse. Et il a même été seul au Salon de l'étudiant... sans GPS ! Vive la carte Imagine R !

Et on de la chance, d'ici un mois, le Lutin2 fêtera ses treize ans. On aura donc officiellement un deuxième ado à la maison !

"Insupportable maman" qui emmène ses enfants à l'ouverture du Burger King du centre commercial et qui accepte de leur prendre un menu XXL

"Insupportable maman" qui emmène ses enfants à l'ouverture du Burger King du centre commercial et qui accepte de leur prendre un menu XXL

Père et fils (et merci aux Beatles qui les réunissent)

Père et fils (et merci aux Beatles qui les réunissent)

Partager cet article

Repost 0

2017 : l'année de la permaculture

Publié le par Isabelle95

La sobriété de Noël (on repassera l'an prochain..humpf..)

La sobriété de Noël (on repassera l'an prochain..humpf..)

Je ne sais pas si c'est officiel mais ce sera ma devise pour 2017. Et en cas de tsunami électoral au mois de mai, je serai prête pour la transition énergétique et l'auto-suffisance.

Je vous propose de visualiser cette vidéo de l'Inra sur la ferme du Bec-Hellouin :

http://sain-et-naturel.com/desormais-inra-convaincu-permaculture.html?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=facebook&utm_source=socialnetwork

Et si vous ne savez pas comment commencer (comme moi en fait), inspirons-nous de Damien Dekarz (association La Graine Indocile, dans le Var) avec ses vidéos mois par mois au jardin.

Je n'ai pour l'instant aucun livre de permaculture ayant trouvé beaucoup de choses gratuites sur internet.

Pour les autres domaines de la permaculture, non liés à l'agriculture, j'ai le projet (pas très nouveau) de récupérer une partie de l'eau de pluie de notre toit. De me renseigner sur un autre fournisseur d'énergie électrique (on m'a parlé d'énergem : si quelqu'un connaît ?). Et pour les toilettes sèches d'été à installer dans un cabanon dans le jardin, ce n'est pas gagné.

Pour les bricoleurs chevronnés et motivés, un vrai régal de regarder les vidéos de Barnabé Chaillot : fabrication d'éoliennes et de poêles en matériaux de récupération. Ou comment se passer d'Edf, Gdf...

J'ai récupéré un levain bio à Noël et du coup, je fais mon pain bio maison avec de la farine non raffinée. Diminution de la consommation de produits laitiers et introduction massive de légumineuses dans les repas pris à la maison : une des bonnes résolutions du jeûne de décembre. (A lire : Fabuleuses légumineuses de Claude Aubert)

Bonne année 2017 à tous mes lecteurs et leurs familles !

Soyons tous des artisans de Paix dans nos familles, maisons, lieux de travail, quartiers, associations et/ou paroisses.

Rocher au praliné de Lutin1 (recette Yummix)

Rocher au praliné de Lutin1 (recette Yummix)

Tarama fait maison (recette la Cuisine de Bernard) et nouvelle plaque induction qui ne veut pas rentrer dans le plan de travail (grrr)

Tarama fait maison (recette la Cuisine de Bernard) et nouvelle plaque induction qui ne veut pas rentrer dans le plan de travail (grrr)

Partager cet article

Repost 0

Famille nombreuse : toujours de l'action !

Publié le par Isabelle95

Chez Kiabi

Chez Kiabi

En forêt (cherchez l'intrus)

En forêt (cherchez l'intrus)

Au cas où le mois de novembre aurait été fade cette année :

Entre le Lutin1 qui ne va plus à vélo au lycée à cause du mauvais temps et qui prend le train... mais qui appelle souvent Maman pour qu'elle vienne le chercher à sa gare de changement (pas de train) ou carrément au lycée (si ce n'est pas l'heure de pointe, il y a très peu de trains et il a un changement à faire) donc j'ai pitié de lui...

Le Lutin2 qui a besoin qu'on lui fasse réciter son anglais, son espagnol et son latin.

La Princesse1, qui elle, n'a aucun devoir car ses deux maîtresses appliquent la réforme un peu trop à la lettre. Parfois je m'inquiète quand je lis ses fautes d'orthographe... Heureusement, elle vient de tomber dans la marmite des J'aime Lire : donc, on va tout le temps à la médiathèque pour renouveler le stock.

Et la Princesse2 qui apprend à lire et qui est très en demande pour écrire, compter, additionner, etc.

Les courses, les repas, le linge à laver, sécher et plier (et les pantalons ne sont plus en taille 24 mois, je vous l'assure). J'ai réussi aussi à passer l'épreuve du changement de saison : j'entends par là, trier tous les vêtements d'été : les trop petits (qu'on donne), les moches (qu'on jette dans les bacs "Le Relais"), les biens (qu'on garde pour l'an prochain), ceux que je passe d'un enfant à l'autre. Puis ressortir les affaires d'hiver, vérifier les tailles, les ranger dans les armoires, bref. Tout ça pour 4 personnes. L'hdmv et moi avons la place de garder les deux saisons dans nos placards. Monnayer pour acheter le moins de choses possibles mais parfois on ne peut pas faire entrer un pied du 47 dans du 44. Convaincre la Princesse1 de mettre un des blousons qu'on m'a donnés, mais elle, elle préfèrerait une doudoune rose flashy, la même que sa copine. "Mais là, ma chérie, ça va pas être possible, tu ne comprends pas ce qu'est un découvert bancaire, mais je t'expliquerai plus tard".

Mardi dernier, le collège m'appelle à 10h30 pour me dire que Lutin2 s'est fait mal au bras au cours d'EPS et qu'il faut aller voir un médecin. Au début, je pense que l'infirmière scolaire exagère mais comme elle insiste j'y vais tout de suite. Là, je trouve un Lutin2 tout blanc et grelottant en se tenant le bras. On part directement aux Urgences, sachant que je ne serais jamais à 11h30 devant la primaire pour récupérer les filles

Radius cassé et trois semaine de plâtre : le bras gauche pour un gaucher : évidemment ! Adieu la semaine de ski après Noël avec sa cousine... Coup dur dans le box des urgences !

Mais finalement, au bout de trois jours, il ne met même plus son bras en écharpe et n'a presque plus mal. Par contre, c'est moi qui écrit les exercices des devoirs : quelle chance de réviser le programme de 5ème !!!

Lutin très courageux (les filles de sa classe pensaient qu'il simulait...)

Lutin très courageux (les filles de sa classe pensaient qu'il simulait...)

Partager cet article

Repost 0

En route vers le jeûne (2ème édition)

Publié le par Isabelle95

Une primevère en Novembre !!!

Une primevère en Novembre !!!

Le dimanche 4 décembre, je quitte (temporairement!) Maison-la-forêt pour six jours de jeûne avec le Père Jean-Luc Souveton du diocèse de St Etienne.

Si cela vous intéresse, son site est ici : CORAMESPRIT

Ce sera mon deuxième jeûne, le premier datant d'avril 2015. Une expérience incroyable pour moi qui aime tant cuisiner et manger (et c'est ça le problème).

Une semaine assez intense aussi car il y a une randonnée de trois heures chaque jour. Parfois je m'inquiète sur la sédentarité de ma vie. Du coup, cela va me faire le plus grand bien.

Le récit du premier jeûne est ici

Je vous en dirai plus à mon retour !

Partager cet article

Repost 0

Une vie toujours remplie (de livres)

Publié le par Isabelle95

Une vie toujours remplie (de livres)

C'est sûr qu'avec quatre enfants, ma vie est toujours en mouvement ! Même si j'ai le luxe de les avoir tous à l'école et parfois même, tous à la cantine. Ce qui fait que j'ai le temps de lire. Et oui, aujourd'hui, en 2016, malgré l'envahissement des écrans, je prends le temps de lire, et parfois de re-lire certains livres que j'aime. (C'est vrai que je ne travaille pas à l'extérieur) (mais ne croyez pas que je me tourne les pouces toute la journée, je prends en général sur mon temps de sommeil pour lire).

UN ETE PRODIGUE de Barbara Kingsolver

Mon best-of en ce moment. En passe de dépasser Manon des Sources, E=MC2 mon amour ou Toute la beauté du monde, les 3 livres que j'ai le plus re-lus). J'aimerais bien que Barbara écrive un nouveau roman d'ailleurs. Son dernier, Dans la lumière, était pas mal mais je préfère tout de même Un été prodigue. A offrir à une copine qui aime la Nature (= écolo).

PUSH de Sapphire

Un livre acheté en 2005 suite une recension positive. Très dur. Il s'agit d'une fille de 16 ans, noire, vivant à Harlem et victime d'inceste. C'est écrit comme un journal. Il est beaucoup parlé du livre La Couleur pourpre (adapté au cinéma par Spielberg) à l'intérieur et du coup, ça m'a donné envie de le lire. Donc :

LA COULEUR POURPRE d'Alice Walker

J'avais vu le film de Spielberg quand j'étais jeune adulte et il m'avait beaucoup marqué. Ca me fait penser à RACINES aussi. L'histoire, malheureusement banale, d'une fille violée par son père, deux fois enceinte (comme Précious, dans le livre de Sapphire) et mariée de force à un veuf qui la bat et qui la traite comme sa bonne. Jusqu'à ramener sa maîtresse à la maison....

LES YEUX JAUNES DES CROCODILES de Katherine Pancol

Il a fallu que je relise les 3 énormes tomes au mois de septembre, alors que je croulais sous les choses à faire avec la rentrée, mais c'était tellement chouette de retrouver ces personnages. Ce n'est pas le roman du siècle, mais on se laisse prendre par l'histoire. Surtout qu'une grand partie se déroule Porte de la Muette à Paris, tout près de mon ancien quartier. Et j'en ai profité pour visionné le film. Patrick Bruel vaut encore son pesant de cacahuètes... Je viens de prendre la suite MUCHACHAS à la bibliothèque. On va voir si l'auteur ne s'épuise pas avec 3 tomes supplémentaires...

LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN de Giulia Enders

Bon, je ne vais pas vous en écrire une tartine, car tout le monde en parle. Je ne voulais pas l'acheter vu son prix alors j'ai attendu qu'une copine me le prête (la Noix de Coco !, si tu me lis ?). En me le passant, elle me dit "ça ne parle que de caca, je n'ai pas pu le finir". Pas très chouette comme introduction. Et pourtant on se laisse séduire par ce style très drôle et malgré tout instructif et plein de bons sens. On apprend beaucoup. C'est même passionnant de voir comme le corps humain est bien fait. Et on ne peut pas s'empêcher de s'émerveiller devant cette créature (nous !) conçue par un si génial Créateur !!!

L'AFFAIRE DE ROAD HILL HOUSE de Kate Summerscale

Une reportage historique sur un fait divers réel qui a enflammé l'Angleterre dans les années 1860 : le meurtre d'une petit garçon de 3 ans dans une famille bourgeoise. C'était au tout début de l'existence des détectives. A une époque où la presse était le seul moyen d'information et en plein développement. On y apprend plein de choses sur la société britannique. C'est vraiment à lire comme un documentaire historique. Glauque (la meurtrière est la demi-soeur de l'enfant) mais passionnant.

SIMPLISSIME de Jean-François Mallet

J'ai été une victime consentante du premier livre de recettes Simplissime. J'ai dû en acheter presque 10 car je l'ai beaucoup offert l'an dernier. Après la version LIGHT est sortie (j'ai résisté). En septembre, il a sorti un opus sur les desserts (j'ai craqué) et voilà qu'il en sort maintenant 5 ou 6 d'un coup. Et même un sur la couture (!!! oui, vous avez bien lu). Comme le dit ma belle-soeur, ça va être dur de digérer tout ça. Bon, j'ai bien envie d'avoir celui sur les recettes végétariennes quand même.

Partager cet article

Repost 0

Menus travaux

Publié le par Isabelle95

Photo 2 : Lutin1... à l'âge actuel de Princesse2... (CP)

Photo 2 : Lutin1... à l'âge actuel de Princesse2... (CP)

  1. A maison-la-forêt, on n'arrête pas de faire des petits travaux. Même si notre rêve serait d'abattre tous les murs et d'agrandir, pour l'instant, on se contente d'améliorer les choses petit à petit. A droite de la maison, un passage nous permet de rejoindre le jardin depuis la rue. Ce passage est partiellement abrité et nous y rangeons nos trois poubelles, des affaires de jardinage, le tuyau d'arrosage. Les Lutins laissaient là leurs vélos car c'était bien pratique pour les aller-retours au collège. Malheureusement, n'importe qui passant dans la rue pouvait voir les vélos...
  2. Première photo : en l'état à l'achat en août 2007.
  3. Deuxième photo : pose d'une grille en fer forgé en avril 2008.
  4. Troisième photo : sécurisation de la grille suite à deux vols de vélos.... octobre 2016.
Photo 1
Photo 1

Photo 1

Photo 3 : plus compliqué d'escalader la grille et de prendre appui sur le mur.

Photo 3 : plus compliqué d'escalader la grille et de prendre appui sur le mur.

Partager cet article

Repost 0

Recette : le porc chinois de Monique

Publié le par Isabelle95

Recette : le porc chinois de Monique

Une recette parfaite pour le froid qui arrive. C'est une recette de ma grand-mère Monique. Elle a vécu en Asie pendant des années. Deux de ses enfants sont nés là-bas : mon père à Sumatra et ma tante au Vietnam (la maman de CarolineLaCousine, pour ceux qui suivent !). Ma grand-mère cuisinait beaucoup. C'est elle que j'ai vu cuisiner dans mon enfance : des confitures, des pizzas, des tartes, le curry d'agneau... et sûrement d'autres choses mais je ne participais pas à tout... Elle est morte le jour de ses 63 ans en 1992... alors que j'étais en voyage scolaire avec ma classe à Rome...

Ingrédients :

  • du sauté de porc en cubes (200g par personne)
  • des poivrons verts (1 par personne)
  • des oignons (1 par personne)
  • huile neutre (tournesol ou mieux sésame)
  • sucre
  • sauce soja salée (je prends le strong Tamari de la marque bio Lima)
  • riz Basmati (70g par personne)

Recette :

  • chauffer un peu d'huile dans la cocotte et saisir la viande. Laisser le feu fort pour que la viande ne rende pas d'eau. Mettre un peu de sucre pour qu'elle caramélise (l'équivalent de 2 cuillères à soupe). Réserver.
  • couper tous les oignons et les poivrons en petits cubes et faites-les revenir dans le caramel laissé par la viande. Rajouter un peu d'huile si besoin.
  • réunir viande, oignons et poivrons dans la cocotte. Couvrir de sauce soja. Cuire 2h à feu doux.
  • servir avec du riz Basmati.
Grand-Mère et Papa à Haïphong (1952)

Grand-Mère et Papa à Haïphong (1952)

Grand-Mère et Zabou (1982 ?)

Grand-Mère et Zabou (1982 ?)

Ramassage des mirabelles avec Grand-Mère, Zabou, JC et... (1985 ?)

Ramassage des mirabelles avec Grand-Mère, Zabou, JC et... (1985 ?)

Partager cet article

Repost 0

Sombres semaines

Publié le par Isabelle95

Sombres semaines

Après les réjouissances des récoltes d'automne, nous voilà rattrapés par la dure réalité de la vie avec un lot de pépins médicaux dans notre entourage proche. Le papa de l'Hdmv hospitalisé pendant deux semaines à qui on découvre des cellules suspectes dans l'abdomen. Un ami de 44 ans avec un coeur en compote hospitalisé lui aussi et sa femme qui perd sa maman lundi dernier.

Nous vivons donc à sept dans la maison depuis deux semaines car la soeur de l'Hdmv est chez nous, ne pouvant pas vivre seule. J'ai donc une compagne au jour le jour. Pas bavarde mais très disponible pour m'aider dans les tâches ménagères et ne s'énervant jamais. Vivre avec le handicap au quotidien est possible et bénéfique même si, au début, petits et grands ont râlé.

Je pars aujourd'hui pour trois jours de retraite avec l'Hdmv avec notre communauté. Beau-père et belle-soeur ont pu rentrer chez eux miraculeusement hier. Ma maman vient ici avec une amie pour s'occuper de nos lutins et princesses.

Je pense à mon amie qui enterrera sa maman samedi. A toutes les personnes âgées qui s'amenuisent et qui nous quittent petit à petit. L'été dernier, c'était P. au Puy-en-Velay et cet été c'était H. à Paris. Sans parler de ceux qui sont partis trop jeunes et à qui je pense tout le temps. 

Sombres semaines

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>